Comment devenir micro-entrepreneur ?

Comment devenir micro-entrepreneur ?

5 août 2020 0 Par Sarah

Devenir micro-entrepreneur est une option de plus en plus envisagée par les personnes souhaitant se mettre à leur propre compte. Dans l’optique de favoriser l’entrepreneuriat individuel, le statut d’auto-entrepreneur ou encore de micro-entrepreneur a été mis en place. Accessible à tous, il présente de nombreux avantages. 

Effectuer la déclaration de votre activité de micro-entrepreneur

Devenir auto-entrepreneur est possible à travers une multitude de démarches et de caractéristiques légales. Cependant, il est important de comprendre que ce régime ne s’applique que tant que le chiffre d’affaires encaissé lors de l’année civile ne dépasse pas les seuils imposés par le régime fiscal d’une micro-entreprise. En effet, pour les activités commerciales, ce seuil est de 170 000 €. Concernant les professions libérales ou les prestations de services, le seuil est de 70 000 €.

En fonction de l’activité que vous déciderez de mener, votre déclaration entraînera instantanément une immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) pour une activité commerciale ou au Répertoire des Métiers (RM) pour une activité artisanale. L’immatriculation peut se faire en ligne ou sur papier. Lors de cette étape, vous devrez être très attentif afin de renseigner les bonnes informations concernant le choix de votre activité, le début d’activité, etc. En effet, toutes erreurs sur le formulaire d’enregistrement de votre micro-entreprise a une incidence.

Pour effectuer vos démarches en bonne et due forme, de nombreuses pièces vous seront demandées en fonction de vos activités.

Enfin, en tant que micro-entrepreneur, vous devrez obligatoirement :

  • Déclarez vos revenus annuels ainsi que vos recettes,
  • Avoir des qualifications notamment pour les activités réglementées (bâtiment, alimentaire, esthétisme, etc.),
  • Souscrire à des assurances professionnelles,
  • Ouvrir un compte bancaire pour votre activité.

Enfin, pour devenir auto-entrepreneur, il vous faudra compléter en ligne un formulaire de déclaration et y joindre toutes vos pièces justificatives. Vous devrez adresser toutes ces informations au Centre de Formalités des Entreprises compétent afin qu’il puisse traiter votre demande.

Connaître les bénéficiaires du statut d’autoentrepreneur

Le régime de micro-entrepreneur couvre toutes les activités professionnelles à savoir : le commerce, les professions libérales et l’artisanat. Cependant, certains métiers tels que ceux liés à la médecine, la magistrature et l’agriculture ne peuvent être exercés sous ce régime. Outre le fait qu’aucun diplôme ou qualification ne soit requis pour mettre en place un statut d’auto-entrepreneur, vous aurez besoin de certaines autorisations pour l’exercice de certains métiers.

Parmi ces derniers, on retrouve celui d’électricien qui se doit de mettre en avant son expertise par le biais d’un diplôme ou de qualifications professionnelles. Enfin, sont également exclues du régime de micro-entrepreneur toutes les activités pouvant relever de la TVA immobilière ou celles concernant la location de biens de consommation, la location de matériel et celle d’immeubles. 

Prendre en compte le régime fiscal d’un auto-entrepreneur

Le régime fiscal d’un micro-entrepreneur est un point important qui présente de nombreux avantages. En effet, en tant que micro-entrepreneur, vous êtes automatiquement placé sous le régime « micro social » et pourrez opter pour une imposition libératoire sur le revenu. Une franchise en base de TVA pourra également vous être octroyée à condition que votre chiffre d’affaires soit inférieur ou égal à 36 500 € concernant les prestations de services et à 94 300 € pour les achats-reventes.

Cependant, il est important de noter que vous ne pourrez ni déduire ni récupérer la TVA de vos achats, commandes ou paiement. Enfin, concernant la Sécurité sociale, le micro-entrepreneur est automatiquement affilié à l’ancien RSI à savoir : la Sécurité Sociale des Indépendants.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour faire de l’auto-entrepreneuriat. N’hésitez pas à vous servir des conseils susmentionnés pour amorcer vos activités. Vous pouvez également vous aider des nombreuses plateformes de conseils en ligne et des sites institutionnels pour bien préparer vos démarches administratives ainsi que votre stratégie de lancement.