La vente à réméré, une bonne option pour éviter la saisie immobilière

La vente à réméré, une bonne option pour éviter la saisie immobilière

12 février 2019 0 Par Stéphanie

Quoi de plus embarrassant que le fait d’être soumis à une poursuite judiciaire pour la saisie de ses biens immobiliers. Mais la vente à réméré peut intervenir pour secourir la personne physique ou morale en difficulté. Les problèmes peuvent être surtout d’ordre financier.Le propriétaire immobilier se voit obligé de conclure une autre forme de vente en mettant l’acquéreur en connaissance de cause et d’un notaire pour la possibilité de récupérer son objet au terme d’un réméré.En somme, le vendeur se réserve alors le droit de récupérer le bien immobilier, au terme de ce système de vente.

En qui consiste un réméré ?

Le système de vente à réméré présente des occasions qui donnent lieu à une sorte de sursis au vendeur. En fait, la raison est là : le réméré immobilier est basé sur la vente d’un logement ou d’une habitation en cas de difficulté financière du vendeur. Cette impasse le conduit inévitablement à conclure un contrat pour la possibilité de récupérer le bien. C’est donc la vente à réméré qui est le seul système au moyen duquel le rachat est faisable. Cette situation concerne donc les propriétaires de biens immobiliers qui ne peuvent plus payer leur dû car ils sont surendettés. En réalité, une situation professionnelle instable et le non octroi de crédit bancaire (car étant déjà fiché) sont des indicateurs qui doivent orienter le vendeur vers la vente à réméré. Il est donc préférable d’obtenir une certaine somme d’argent pour pouvoir s’acquitter de l’ensemble des dettes

Les parties concernées par le système du réméré

Bien sûr qu’une transaction quelconque est un intérêt particulier pour celui qui l’exerce. C’est le cas notamment de la vente à réméré car elle peut regrouper des protagonistes en la personne du vendeur et de celle du vendeur. D’autre part, le notaire est aussi une entité non négligeable.

En fait, il est important de savoir que le vendeur qui est considéré comme le cédant provisoire, est le premier concerné. Il est appelé le cas échéant à effectuer la vente à réméré en cas de surendettement ou quand il est menacé de saisie par le tribunal.

L’acheteur, quant à lui, peut être une personne physique ou morale. Il agit à travers le système de vente à réméré, pour bénéficier d’un investissement à court terme. Sa rémunération est issue d’un payement d’un pourcentage du prix de vente du bien immobilier.

Les avantages d’une vente à réméré

L’importance de la vente à réméré se tourne véritablement sur les avantages qu’elle présente au vendeur. Un avantage majeur consiste surtout à la faculté de rachat pendant une période qui ne dépasse pas les 5 ans.Toutefois, le vendeur est en droit de payer un pourcentage prélevé sur le prix de vente initiale du bien immobilier. Le réméré immobilier est un système qui agit sans que le monde environnant soit mis au courant des actions. En cas d’une impossibilité de rachat, un système locatif est mis en œuvre pour lui permettre de rester en place.En outre, même si le bien est déjà acquis par une personne tierce qui n’a pas été informé du réméré, l’ancien propriétaire peut facilement le récupérer.