Patrick Legembre, le nouveau directeur de recherche de l’INSERM Limoges

Patrick Legembre, le nouveau directeur de recherche de l’INSERM Limoges

14 septembre 2020 0 Par Aline

Patrick Legembre est un chercheur médical spécialisé dans le cancer du sein et le lupus. Depuis février 2020, il occupe le poste de directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) de Limoges. Avec cet article, vous allez découvrir les focus sur Patrick Legembre.

Qui est-il ?

Patrick Legembre est né près de Paris le 1er octobre 1974. Il a commencé ses études à l’Université de Bordeaux et a obtenu son doctorat en 2002. Il s’est ensuite rendu aux États-Unis et a poursuivi une formation postdoctorale à l’Université de Chicago aux États-Unis. Il a mené des travaux de recherche sous la direction du professeur Marcus Peter pendant plus de 2 ans. Ses travaux portent sur le développement des cellules cancéreuses et leur propagation dans tout le corps — le processus métastatique induit par les récepteurs de la mort. Patrick Legembre retourne ensuite en France, et plus précisément à Bordeaux, où il crée un premier groupe de recherche. En 2010, il s’installe à Rennes et crée une nouvelle équipe, puis à Limoges en 2020.

Travaux et recherches sur le cancer du sein et le lupus

Patrick Legembre recherche un récepteur mort appelé CD95 (Fas), et son ligand CD95L (FasL), qui conduisent à la progression du lupus et au développement de métastases chez les patientes atteintes d’un cancer du sein.

L’objectif principal de Patrick Legembre est de comprendre comment fonctionne le CD95 (Fas), responsable de la progression du lupus. Il cherche ainsi à améliorer les symptômes cliniques du lupus. Après plus de quinze ans de recherche, le chercheur a développé des molécules thérapeutiques qui préviennent le risque de métastases dans le cancer du sein. Les métastases sont des tumeurs formées à partir de cellules cancéreuses qui ont migré à travers les vaisseaux lymphatiques ou les vaisseaux sanguins vers une autre partie du corps.

Afin de concrétiser ses recherches, Patrick Legembre expérimente les médicaments qu’il développe à partir de tests réalisés sur des animaux, et notamment des souris, porteuses de lupus. Les résultats sont encourageants : certaines molécules testées sur eux ont été validées. Cela lui a permis de créer le médicament DB550. Son objectif est de bloquer le rôle pro-inflammatoire du CD95L. Il a réussi à traiter des souris atteintes de lupus.

Grâce à son travail, Patrick Legembre est reconnu comme un expert des métastases CD95. Il a ouvert la voie au ciblage du CD95 (Fas) dans le lupus et le cancer du sein, ce qui conduira au développement de nouvelles thérapies pour les patientes.

En plus de ses recherches, Patrick Legembre est membre de plusieurs conseils scientifiques il a rejoint le conseil scientifique de l’INSERM en 2008 et l’a quitté en 2012. Un an plus tard, en 2013, et jusqu’en 2017, il était membre du Conseil scientifique de la Ligue nationale du cancer. De 2009 à 2018, il a été rédacteur en chef adjoint de la revue Recent Patents on Anti-Cancer Drug Discovery. En 2015, le scientifique a été promu directeur de recherche au Centre de cancérologie Eugène Marquis de Rennes. Enfin, le 1er février 2020, Patrick Legembre est nommé directeur de recherche de l’unité de Limoges de l’INSERM. Il a également participé à l’organisation du premier et deuxième congrès scientifique international « CellDeath in Cancer » à Saint-Malo en mai 2012 et 2017.

Enfin, le prochain objectif de Patrick Legembre et de son équipe de recherche est de développer des molécules thérapeutiques afin de créer des médicaments destinés aux hommes et aux femmes souffrant de lupus.